Claire     Anne-Laurence     Cécile     Birthe     Sylvie

Lettre du Tchad

CLB1

Après mon arrivée au Tchad fin août 2012, c'est avec joie que je vous rejoins pour vous partager quelques nouvelles.

J'ai la joie de m'investir à l'ECA (école catholique associée) : je donne des cours d'instruction religieuse, d'éducation à la vie et à l'amour et je propose des séances de remédiation en lecture pour des élèves de CE1. L'après-midi, j'anime des temps à la bibliothèque de l'école.

Je suis aussi frappée par le nombre d'élèves par classe, soit environ 60. Dans le public, le nombre est plutôt de 160 élèves par classe. Comment le maître peut-il enseigner la lecture à autant d'enfants ? Comment peut-il vérifier qui a compris, qui a prononcé le son exact ou non ? Je découvre qu'on ne leur donne pas les moyens d'accomplir leur mission, que ce soit au niveau du travail ou de la formation. Apparemment ce n'est pas le premier souci du gouvernement...

 

auxiC3c 3blanc

Il a été convenu avec le directeur que je travaillais avec les CE1 où le niveau en lecture est déplorable. Après un temps d'évaluation en individuel, j'ai réalisé de petits groupes de 15 avec lesquels je reprends les « fondations » : alphabet, conscience phonologique, graphisme... C'est une petite goutte dans une mer d'océan, comme disait Mère Térésa, mais j'y mets tout mon être en évitant de me prendre pour Dieu le Sauveur tant il y a de travail dans toutes les classes ! « Marcher humblement avec mon Dieu » et soutenir autant que possible les collègues.



 

auxiC3c 4Chaque dimanche après la messe, qui dure facilement 2 heures ici, j'ai la joie d'accompagner un groupe de 10 jeunes catéchumènes dont 8 du foyer des jeunes filles. Le dimanche après-midi, il nous arrive d'avoir des rencontres avec les jeunes de Bitkine. J'apprends la patience et notamment le fait de ne pas avoir autant de rencontres que prévu. « Vous avez la montre, nous avons le temps », disent-ils. Belle école de vie ! J'ai la joie d'aller rencontrer les jeunes du foyer pour un partage, film, discussion, danses (bretonnes !)...

J'apprivoise également la boule de mil que j'apprécie car elle est partagée sur la natte et j'écoute alors la musique de la langue !

Je poursuis ce temps de découverte dans la joie et la paix profonde.

Cécile.

 

 

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire