Questions en tout genre

Où est le noviciat ?

Doit-on donner tous ses biens avant d'entrer au noviciat ?

Avec quel argent vit-on au noviciat ?

La novice garde-t-elle son travail ?

La novice reprendra-t-elle son métier après le noviciat ?

Quelles sont les relations de la novice avec sa famille et ses amis ?

Peut-on sortir de la communauté ?

Et l'été, comment ça se passe ?

Est-on libre de quitter le noviciat ?

Marie de Bethanie 007

Le noviciat est actuellement dans une communauté insérée dans un immeuble de la banlieue parisienne, à Cergy.

La novice reste propriétaire de ses biens mais ne les utilise pas. Durant le noviciat elle en confie la gestion à une personne de son choix.

Au noviciat, c’est l’Institut qui prend en charge financièrement chaque novice. Selon les besoins qui sont les siens et pour sa formation, la novice demande et reçoit chaque mois l’argent qui lui est nécessaire.

Le travail professionnel est interrompu pendant le temps du noviciat. C’est en effet un temps de recul et d’expérience spirituelle au cours duquel s’approfondit l’appel à suivre le Christ et à mettre à son service toutes ses capacités.

Parfois oui et parfois non… Tout est ouvert ! Au noviciat, dans un climat d’écoute de la Parole de Dieu, les différentes rencontres (nouveaux milieux professionnels ou pastoraux, populations jusque là mal ou peu connues…) ouvrent des possibles et les premières années de vie religieuse sont un temps de discernement pour soit reprendre le travail soit prendre une autre orientation.

Les communications sont volontairement réduites, sans être coupées cependant. Le noviciat est un temps de recul par rapport aux relations habituelles, afin que s’y travaille une plus grande liberté dans le chemin à la suite du Christ.

Oui ! Pour une activité dans une association, pour la formation, pour la détente, pour les courses…

Chaque novice participe à un ou plusieurs temps de service dans un lieu d’Église ou dans une association. Elle rejoint également un groupe d’auxiliatrices de différentes communautés pour un temps de vacances, et passe quelques jours en famille. Bien entendu toutes les combinaisons sont possibles avec des variantes !

Oui. Le noviciat est un temps de discernement. Dans le dialogue entre la novice et la responsable du noviciat, cette étape peut être interrompue à tout moment. Ce n’est qu’après 2 ans de noviciat que la novice s’engage librement par des vœux.

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire