Vie fraternelle

Au fondement

joli tableau  

« C’est l’amour de Jésus Christ qui nous a réunies. Envoyé du Père, Jésus Christ nous engage à sa suite pour participer à sa mission. » Constitutions n° 15

 

Notre vie fraternelle se fonde dans la reconnaissance de l’amour gratuit de Dieu pour nous et dans la réponse que nous désirons lui donner. Notre expérience de Dieu, d’être aimées et appelées à aimer, n’est pas solitaire. Nous trouvons dans la relation fraternelle un lieu privilégié pour la nourrir, la déployer, lui laisser prendre corps.

Nous attachons beaucoup de prix à la communauté. La décision de marcher ensemble vers Dieu et d’accomplir ensemble la mission lance dans une aventure exigeante et belle, douloureuse parfois, mais finalement de l’ordre de la grâce, parce qu’elle fait de la communauté un lieu où s’approfondit notre connaissance de Dieu et notre manière d’annoncer la Bonne Nouvelle.

 

Une vie en communauté

 vie frat 1Partage du quotidien… 

« La communauté se construit à travers la vie quotidienne, avec ses joies, ses espoirs, ses peines et ses conflits. Nous confronter les unes aux autres, nous pardonner mutuellement, c’est accueillir au cœur de nos relations et au plus profond de nous-même la libération en Jésus-Christ […] » Constitutions n°76

 

 

 

 
Rencontres communautaires 

« La multiplicité des insertions et des tâches n’est pas un obstacle à l’union entre nous, mais elle nécessite une constante communication pour une plus grande vitalité apostolique. » Constitutions n°27

 

 

 

partage1En début d’année et en fonction des missions, des rythmes et des désirs de chacune, la communauté prévoit et envisage différents modes de rencontres.

Des réunions communautaires nous rassemblent régulièrement pour échanger sur l'organisation de notre vie quotidienne et partager sur un thème tel que « la communion des Saints », « les élections municipales », « notre manière de consommer », « notre travail et nos activités », « le Carême »...

Des temps plus longs – week-end trimestriel, journée mensuelle ou encore temps de ressourcement dans une abbaye... – sont l'occasion de relire nos vies et de partager en profondeur, mais aussi de se détendre et de prier.

 

« La communauté est un lieu où nous recherchons ensemble la volonté de Dieu. Dans notre désir d’être unies à Dieu dans l’action et de le chercher en tout, nous essayons de faire une relecture des événements et des appels entendus. Nous nous aidons fraternellement à analyser les situations et à évaluer les réponses que nous y apportons. Nous tendons vers un partage aussi confiant et aussi profond que possible. » Constitutions n°79

Vie de prière

Notre prière communautaire... des formes variées

prierUn temps prolongé, bien souvent le dimanche soir : nous nous mettons ensemble à l'écoute de la Parole de Dieu et de la manière dont elle résonne en chacune. Nous élargissons notre prière à ceux que nous rencontrons et aux intentions du monde.

La prière de l'office (Laudes ou Vêpres) plusieurs fois au cours de la semaine et/ou un temps de prière avant le repas.

L'Eucharistie célébrée en paroisse, ou de temps en temps dans la communauté, est un temps fort qui renforce notre communion fraternelle.

La prière personnelle

Chaque jour, nous prenons personnellement un temps de prière qui est écoute de la Parole de Dieu. Nous exposer à cette Parole, la fréquenter régulièrement nous façonne en profondeur. 

 

Témoignages

vie frat 2« La vie communautaire me façonne
Le fait de ne pas vivre seule mais de partager le quotidien avec d'autres sœurs n'est pas anodin. Partager nos repas, notre lieu d'habitation, nos biens (ordinateur, voiture, livres, appareil de musique...) ; ou encore vivre entre femmes de différentes générations (trentaine, cinquantaine, âge de la retraite), d'origines diverses sur le plan familial et culturel (être originaire de Bretagne, du Sud-Ouest, d'une famille nombreuse, d'un petit village)... tout cela nous marque ! »

vie frat 3
« Mission, prière, vie communautaire... Ces différentes dimensions interagissent les unes avec les autres. Notre vie de prière a un impact sur notre manière d'être au travail ; la vie communautaire nous rend attentives à telle ou telle chose ; les événements de la vie, du travail habitent notre prière, nous font entendre peut-être différemment tel passage de l'Évangile...

Être chacune dans des lieux de mission très diversifiés est une réelle source de richesse. Imaginez par exemple un échange à table : celle qui est infirmière ouvre la communauté à la réalité du monde hospitalier dans son fonctionnement et ce que vivent et traversent les patients. Une autre sœur nous partage l'organisation du prochain grand rassemblement de jeunes sur le diocèse. Une autre encore, par sa présence dans les associations du quartier, nous sensibilise à ce qui s'est vécu autour du Ramadan...
Nous nous enrichissons de ces échanges. Chacune repart dans son lieu de mission avec l'ouverture de ce que les autres ont pu lui partager.
Finalement, toutes ces interactions et ces partages élargissent notre regard, viennent travailler notre manière de voir, de penser et de prendre part au monde et à la société. Ce sont toutes nos relations et notre manière d'être au monde qui sont transformées. »

 

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire