Communauté de Reuilly


Notre petite communauté de 6 auxiliatrices fait partie d’un ensemble plus large, la « communauté de Reuilly » rassemblant 23 religieuses retraitées encore actives de 4 congrégations différentes. Le petit groupe de chaque congrégation conserve son identité : ainsi notre groupe auxiliatrice se retrouve régulièrement ; notre supérieure qui habite à Cergy nous rejoint une fois par mois et nous participons, comme toutes les autres communautés auxiliatrices, à la vie de la Province de France-Belgique.

Nous apprécions de vivre dans un quartier très vivant, celui de Reuilly, et sur une paroisse dynamique, St Eloi, avec des sœurs aux traditions de vie religieuse différentes même si nous sommes toutes ignatiennes.


Pendant trois ans la communauté a profité de la présence de deux diaconesses de Reuilly (communauté religieuse protestante). Nous gardons maintenant des liens avec elles et partageons régulièrement des temps de prière, d’échange, de convivialité. Nous participons réciproquement aux célébrations catholiques et protestantes pour Noël et pour Pâques, heureuses de travailler au rapprochement de nos Eglises et de vivre un vrai partage dans ce domaine.


Chacune est bien insérée : pastorale paroissiale, aumônerie de maison de retraite, accompagnement spirituel, secrétariat à la Conférence des évêques de France, groupe d’émigrés, formatrice en informatique pour des demandeurs d’emploi dans un centre social protestant, etc.…
C’est un contexte de vie dynamisant et enrichissant pour notre étape de vie religieuse.

 

 reuilly 2017.jpg3

 Solange, Marie-Jo, Annette, Marie-Françoise, Odile, Colette

 blanc

Marie-Jo 
Dans cette communauté intercongrégation. je poursuis mes activités comme bénévole dans une association travaillant pour les personnes aveugles dans tout Paris. Il s’agit d’accompagnements de toutes sortes. C’est très captivant. J’admire beaucoup ces personnes aveugles qui ont un tel handicap et vivent avec, sans se plaindre, sauf exception bien sûr. Elles m’enseignent beaucoup de choses. C’est une grande part de ma vie.

blanc 
  Marie-Françoise
Je suis toute nouvelle arrivée depuis septembre 2017. Je prends le temps de découvrir les sœurs de cette grande communauté, ainsi que l'environnement de ce lieu et du quartier.

 
 

Colette
Je me suis insérée dans un groupe de paroissiennes retraitées qui font de la couture. Nos travaux sont destinés à être vendus au profit la paroisse.
Je participe aussi à un club de quartier où on répare tout ce qui peut l’être ; personnellement je fais de la remise à neuf de vêtements.
Comme membre de la Conférence de St Vincent de Paul je visite régulièrement trois personnes isolées, fatiguées…
Tous les quinze jours je vais à Quincy sous Sénart rencontrer une de nos sœurs de 91 ans qui reste la dernière d’un petit groupe d’auxiliatrices vivant dans cet EHPAD intercongrégation.

 
  Solange 
Depuis mon arrivée dans cette communauté à son ouverture, une petite mosaïque d’activités se poursuit et s’élargit :
Alphabétisation au Centre France-Asie tenu par les Prêtres des Missions Etrangères de Paris, j’y aide aussi à l’animation d’un groupe d’étudiants boursiers.
Alphabétisation aussi dans une association locale, le RETIF.
Ces étudiants et ces demandeurs d’asile m’apportent autant par leur gentillesse courageuse que ce que je peux leur donner !
Engagement dans le groupe œcuménique du quartier : c’est un élargissement aux dimensions des paroisses environnantes et l’opportunité de travailler avec des ressortissants d’autres confessions, spécialement dans la préparation de la semaine de prière pour l’Unité des chrétiens.


 
 

Odile 
Je suis bénévole au Centre d’Informations et de Services pour les Etudiants de St Denis (CISED). Le but de ce Centre est d’aider les étudiants de Paris VIII et surtout les étrangers, à réussir dans leur parcours universitaire. Je les aide à s’exprimer en français. C’est un lieu où peut transparaître l’ouverture et l’accueil de l’Eglise pour tous.
D’autre part je suis engagée à la paroisse pour une après-midi d’accueil; je fais aussi partie de l’équipe qui reçoit les familles à l’occasion des obsèques et prépare avec elles la célébration.
Je donne une journée de travail par semaine à notre bibliothèque provinciale.
Ces trois lieux me permettent d’allier trois dimensions essentielles de notre vocation : service de l’Eglise, service de mes frères et service de ma congrégation.


 
  Annette 
Arrivée depuis trois ans dans cette communauté, je participe à un atelier d’icônes un jour par semaine. C’est un art dont je ne connaissais pas du tout la technique et très superficiellement le sens spirituel profond.
Je fais aussi partie de l’équipe qui a la charge de la bibliothèque de la Province.

 

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire