Enjeux écologiques et justice sociale :
quels appels pour notre vie auxiliatrice ?

7 et 8 mars 2015

50 Auxiliatrices et 3 Amis se sont retrouvés pendant 2 jours pour réfléchir à ces qiuestions... 
Après une conférence d'ouverture du P. Dominique LANG - l'écologie est une question de justice sociale -, 
nous nous sommes réparties en 5 ateliers. 
Plusieurs sont sortis de La Barouillère pour découvrir des lieux et rencontrer des personnes...

blancVisite d'un jardin partagé

ecologie2

blancUne douzaine de soeurs ont visité un jardin partagé dans le 11e arrondissement. 

ecologie1

Nous avons été très bien accueillies par un petit comité de jardinières (tandis que d'autres membres du collectif bêchaient et désherbaient sérieusement). Constat : le plaisir qu'ont ces personnes à faire vivre cet espace volé à la ville et au béton et à en faire un petit paradis fleuri, à la fois ordonné et poétique, est bien réel et... plaisir surtout de le partager... Et ils sont nombreux les jardiniers rattachés à cet îlot de verdure, plus de 70 ! Lorsque les quelques légumes cultivés sont à point, ils se retrouvent un dimanche pour déguster une soupe ou autre préparation légumière et ainsi "goûter" les fruits de leur travail ensemble !

 

blancecologie3Visite d'une exploitation agricole "bio"

Nous avons rencontré une femme installée depuis un an en maraîchage biologique. Après une expérience professionnelle dans le développement durable, en planification et conseil, elle a eu envie de « faire quelque chose » elle aussi, à sa mesure. Nous avons été touchée par cette femme passionnée et rayonnante qui nous a transmis son goût pour ce travail. Un travail exigeant mais où elle vit en contemplant la vie à l’œuvre, ses imprévus et sa générosité… N’y a-t-il pas au fond de nous aussi un grand désir de plus de sobriété ? Qu’est-ce qui nous empêche de l’honorer ?

 

blancAtelier écologie et spiritualité

ecologie4blanc


Un atelier qui a commencé en allant planter des lavandes dans le jardin... Mettre les mains dans la terre comme une « application des sens » pour s’incarner, à l’image de notre Dieu qui se risque au monde et prend chair… Contempler la vie à l’œuvre dans un morceau de sol, d’humus, résultat du travail conjoint de tant d’espèces… L’écologie est la science des interactions. N’a-t-elle pas quelques liens avec notre foi en un Dieu Trinité, un Dieu relation, et en un salut qui se dit sous forme de « communion » ?

 

 * * * 

ecologie5Quelle attitude spirituelle est en jeu devant les questions écologiques ?...

blanc

3 pistes pour démarrer un échange :

1/ Les questions écologiques posent la question de l’espérance… L’espérance n’est pas un optimisme facile. Il ne s’agit pas de nier la mort, la disparition à l’œuvre dans cette crise… ou de croire que nous allons faire perdurer un système non durable juste en l’arrangeant techniquement... Mais espérer l’avenir, c’est croire que, dans ce changement inéluctable, du nouveau peut surgir. C’est espérer, au-delà des prévisions scientifiques, la nouveauté qui peut apparaître comme un don. Comme devant la Passion, notre espérance est que, même si le futur prédictible est la mort, l’avenir espéré et promis est la vie.

ecologie62/ Nous sommes prêtes à nous mettre à agir mais la question nous taraude : « Est-ce que ça sert à quelque chose ? » C’est une question redoutable… Mais nos comportements sont contagieux. Quand quelqu’un se met à agir, d’autres suivent. Plus fondamentalement, nous savons que, tout en agissant, ce n’est pas de nous que nous attendons le résultat final de notre action, mais de Dieu seul : cela nous libère de l’obsession de la réussite, impossible à prévoir dans les questions écologiques.

3/ La culpabilité et la peur nous paralysent, nous empêchent d’agir… C’est la contemplation et la louange qui peuvent libérer notre désir d’agir… Un céréaliculteur « converti » à l’agriculture biologique témoignait : « Avant, quand je passais sur mes champs avec mon tracteur pour épandre des pesticides, je mesurais tout, contrôlais tout… Maintenant je vois bien que mes rendements sont soumis aux variations du climat, aux maladies… Je sais que tout ne dépend plus de moi seul… mais c’est justement pour cela que j’ai réalisé que je m’étais remis à louer le Créateur pour la récolte…. ». 



Quelques fruits de ces deux jours

Des communautés ont décidé de changer quelques habitudes et pris des décisions plus "écologiques" : 

  • ecologie7Faire ou refaire le choix du café/chocolat équitable
  • Consommer certains produits bios (lait, œufs, farine…)
  • Manger un repas végétarien par semaine
  • Acheter le pain dans une Biocoop
  • Chercher un panier de producteurs locaux
  • Valoriser les composts communautaires
  • Faire le ménage avec du vinaigre et du bicarbonate de soude
  • Diminuer le volume des chasses d’eau
  • Le 1er de chaque mois, prier pour la sauvegarde de la création
  • Faire un diagnostic d’isolation de la maison avec l’ADEME
  • Eteindre les appareils en veille… 
  • Et le fruit le plus important de ce week-end : pouvoir se parler, avec souplesse et bienveillance, de ce sujet en communauté

blanc

Un peu d'humour pour ouvrir la réflexion sur nos modes de consommation

 

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire