La Barouillère

 

 

Barouillere historique0Lieu fondateur et historique

C'est là qu'Eugénie Smet est arrivée en juillet 1856 pour fonder la congrégation des soeurs Auxiliatrices, 6 mois après avoir quitté son Nord natal et être arrivée à Paris.

A l'époque, c'était la rue de La Barouillère, rebaptisée rue St Jean-Baptiste de La Salle en 1951.

C'est de là qu'Eugénie Smet - Marie de la Providence - envoie les premières soeurs à Nantes (1863), puis en Chine (1867) et à  Bruxelles (1869)...

Et c'est là qu'elle meurt le 7 février 1871.

Cliquer ici pour voir les lieux historiques / les fondations
 

 

Barouillere mere1Notre Maison Mère

C'est notre Maison, le lieu où nous aimons nous retrouver, venant parfois des 4 coins du monde.

Des sessions et commissions de travail diverses nous y font venir : "chapitres", sessions sur la formation ou les questions économiques, rencontres de générations, approfondissement d'une question, travail pour la communication...

 

 Cliquer ici pour voir quelques photos

 

 

Barouillere accueil1Lieu d'accueil

La maison accueille en priorité les Auxiliatrices, mais s'il y a de la place des associations sont accueillies dans les salles de réunions, pour des formations ou divers événements. Des personnes peuvent aussi être hébergées, en particulier les parents qui ont un enfant hospitalisé à l'Hôpital Necker qui est juste à côté.

Et depuis quelques années nous ouvrons nos portes pour les journées du patrimoine (visite de la chapelle, concert).

Cliquer ici pour voir quelques photos

 

 

celebrer 1Lieu pour prier et célébrer

La chapelle offre un bel espace pour la prière et la célébration.

Elle a été construite de 1873 à 1876 et a été réaménagée plusieurs fois. La dernière rénovation date de 2002.

L'architecture et la décoration invitent à s'avancer jusqu'à la rencontre avec Dieu... 

 
Cliquer pour voir la chapellela Vierge de la Visitation / des célébrations
 

 

Barouillere travail1Lieu de vie et de travail

Environ 25 Auxiliatrices habitent les lieux, en plusieurs communautés de 3 à 6 soeurs. Chaque communauté à sa vie propre mais les soeurs se retrouvent régulièrement pour la célébration de l'Eucharistie le jeudi ou pour le repas au self le midi. Ponctuellement, elles se rassemblent pour fêter un événement, chanter ou pour ouvrir la maison à l'occasion de la fête des voisins ou de la journée du patrimoine.

La Barouillère est aussi un lieu "stratégique" : c'est le siège national et international des Auxiliatrices ! Dans une partie de la maison il y a les bureaux de la Province de France-Belgique et dans une autre partie ceux du Généralat, l'équipe internationale qui a le souci des 520 Auxiliatrices réparties sur les 4 continents - Europe, Afrique, Amérique du Nord et Amérique Latine, et Asie. C'est de là que la supérieure générale et la provinciale de France continuent à envoyer des soeurs en mission...

 Cliquer ici pour voir quelques photos

 

Barouillere vert printemps 1Lieu vert

Nous avons la chance de disposer d'un jardin au coeur de Paris !

Un espace vert...

Vert comme la pelouse et les beaux arbres du jardin...

Vert comme le souci de l'écologie...

Vert comme nos amies les abeilles et les 2 ruches qui les abritent...

Vert comme les bacs pour le compost...

 

 

Cliquer pour voir La Barouillère au fil des saisons / le Rucher de la Providence / le composteur ou encore une rencontre sur l'écologie

 

 

 

Province de France-Belgique des soeurs Auxiliatrices des âmes du purgatoire